Cré Tonnerre: les trappistes ça coule comme une bonne chanson!

Originaire de la province du Luxembourg et plus précisément du triangle Ardenne, Gaume, Lorraine, Cré Tonnerre (le juron préféré du capitaine John Long Silver dans le fameux roman de Stevenson : « L’ile aux trésor » …) a déjà presté plus de 600 fois sur toutes sortes de scènes. De l’arrière-cour des cafés aux locaux scouts en passant par les gros festivals devant des milliers de personnes. Au total plus de 800.000 spectateurs heureux et festifs de tous âges ; du punk déjanté aux fans acharnés. Leurs thèmes ? La mer, oui, mais dès que l’on se retrouve accoudé au comptoir, ça tangue du pareil au même.
Dès lors, Cré Tonnerre chante les aventures extraordinaires de marins perdus au fond de leur verre ; les femmes et les sirènes, si belles et dangereuses; l’amitié; la bière et le rhum dont les effluves se mêlent aux embruns des océans, tout en hurlant aux quatre vents leurs indignations face aux criminels en col blanc, aux pollueurs de tous bords et les déséquilibres du monde.

A l’ABBET, on les a vraiment découvert lors de notre dernier Trappist Tour où on a chanté à tue tête leur titre le plus en adéquation avec notre propre passion: « le p’tit Orval »!

Alors si on n’a pas encore les reins assez solides pour les convier sur nos scènes flamandes, nous nous réjouissons en attendant qu’ils aient accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

C’est Patrick, « le flibustier », chanteur et musicien du groupe qui s’y colle.

CRT.2.0-52

 

Tout d’abord l’Orval évidemment. Vous tranchez une question qui fait toujours débat. Pas de problème pour vous, on dit bien un Orval ?

Bien sur UN Orval, c’est d’ailleurs « bêtement » un truc de Pub, décidé pour  » sortir » l »Orval du lot des autres bières et ça a réussi 🙂

 

Alors certes, les amateurs n’ont pas attendu Cré Tonnerre pour savourer ce breuvage, mais quand même, vous n’avez pas peur d’entretenir la pénurie avec ce titre ? N’est ce pas prudent de boire son Orval en cachette ?

On ne choisit jamais l’inspiration d’une chanson, celle-ci est venue comme ça, d’un coup, l’amour, la mort, le rhum, les femmes et les…breuvages, je ne pense pas que notre petite chanson ait contribué à la soi disant pénurie, ce serait trop d’honneur, mais santé!

 

D’ailleurs savez-vous ce que pense la brasserie de votre chanson ? C’était en fait un moyen de recevoir des caisses à vie ?

Non, nous n’avons eu aucun retour la dessus, ni un mot ni des casiers mais….

 

Avez-vous au moins pu visiter les lieux ?

Non, personnellement oui, mais pas Cré Tonnerre en tant que groupe.

 

On imagine que l’Orval vous accompagne sur scène…ce ne serait pas aussi ça la raison de cet amour de l’Orval ? A 6,2° ça permet d’assurer quand même en concert !?

Ouf les breuvages sont si nombreux, mais c’est vrai qu’avec le temps, on aime avoir un casier dans les loges, simplement pour être sur de ce que l’on consomme ou par superstition va savoir…

 

A l’ABBET d’autres abbayes trappistes nous réjouissent particulièrement. Et vous qui avez joué plusieurs fois à Rochefort, nous avons peut-être des points communs ! Mais vous n’êtes peut-être pas particulièrement consommateurs d’autres trappistes… ? Vous pourriez nous en citer vers lesquelles vont vos préférences ? Ou carrément que vous n’aimez pas ?

Les bières c’est comme les chansons, y en a pour tous les goûts et les couleurs, les trappistes bien sur, comment ne pas les aimer toutes (les belges), Chimay, Rochefort, Westmalle , cela reste savoureux comme un bon refrain après un bon couplet et ça coule comme une bonne chanson.

 

Ce qui est sûr c’est que la bière vous intéresse…au point de faire brasser une blonde à votre nom ! Pourriez-vous nous en dire plus sur le choix du brasseur, la brasserie de la Rulles, qui vous soutient dans ce projet depuis le début ?

La bière Cré tonnerre existe depuis longtemps [2005], c’est d’abord la brasserie de Silly puis, actuellement, c’est avec honneur et plaisir que c’est la brasserie de la Rulles, c’est un magicien qui aime ce qui est bon,  et surtout c’est notre région et ça c’est pas rien.

[Brasserie de la Rulles
Rue Maurice Grévisse 36
6724 Rulles (Habay) Belgique
info@larulles.be
+32 (0)63 41 18 38)

 

On imagine qu’elle va dorénavant vous suivre dans vos concerts. Quel est votre programme pour cette nouvelle année ? Un passage par la France ? On vous a vu il y a quelques années aux bordées dunkerquoises notamment…

Oui la bière sera de la partie comme de nombreuses surprises, un  nouveau Cd , une compilation des 20 ans  avec dedans certains titres inédits, un nouveau spectacle et un nouveau membre tambourinant.

 

Enfin il y a un an vous jouiez au centre d’accueil pour réfugiés d’Arlon, et vous soutenez régulièrement différentes campagnes comme celle du ruban blanc contre les violences faites aux femmes. C’est aussi ça l’ADN de Cré Tonnerre, un groupe festif mais conscient et engagé ?

Effectivement on chante la vie. Si parfois le temps est à la fête, parfois faut aussi regarder ce qui fait le quotidien de ce monde, et c’est pitoyable que des mômes crèvent encore de faim et que les droits des femmes en soient malheureusement seulement là. On chante la fête mais on chante aussi ce qui nous empêche, parfois, de voir le monde en bleu…

 

Cette année Cré Tonnerre fête ses 20 ans au travers d’une compilation deux CDs comptant 39 des chansons les plus emblématiques du groupe, sur les 150 répertoriées. L’album sort le 23 mars.

https://www.cretonnerre.be/

Alors guettez leur passage dans les bars, les festivals ou près de chez vous pendant l’année, et allez trinquer, danser et chanter avec eux!

20 ans Cré Tonnerre

Un immense merci à eux de nous avoir répondu de façon aussi sympathique.