En route pour le Trappist Tour 2017 !

affiche-tt-2017-jpeg

Cette année encore l’ABBET repart à la découverte des abbayes trappistes belges et néerlandaises.

Ce n’était pas forcément notre idée initiale mais nous réitérons la formule et le programme de l’an dernier, à la demande de nouveaux participants qui vont parfois faire un peu de route pour être des nôtres. Rappel de ce qui vous attend si vous sautez le pas et prenez place à bord de notre minibus…

1

Le Trappist tour c’est quoi ?

Initié en 2014 et à l’origine de la naissance de l’ABBET, le Trappist tour c’est partir à la découverte de certaines abbayes trappistes entre amateurs ou néophytes et dans la bonne humeur !

Il se déroulera cette année les samedi 3, dimanche 4 et lundi 5 juin (jour férié) 2017.

Pour profiter au mieux de nos étapes nous avons choisi de nous rendre dans 6 abbayes trappistes, encore que nous ne pouvons pas souvent pénétrer les bâtiments monastiques. Nous visitons alors les lieux ouverts au public et les espaces de dégustation aménagés sur place.

Concrètement où allons nous ?

Le programme est le suivant.

Samedi 3 juin nous partons de Saint-Omer à 8h. Des étapes sont possibles pour embarquer tous les participants mais sans grand détour car notre programme est (très) dense !

Direction Westmalle, arrivée vers 11h. Dégustation de 2 bières et repas (une planche au choix) dans l’auberge en face de l’abbaye.

Puis départ à 13h30 pour Zundert où nous arrivons vers 14h00. Nous goûtons la bière dans une auberge après être allés voir l’abbaye et son magasin (pas d’espace de dégustation à l’abbaye).

Vers 15h30 nous reprenons la route pour Tilburg et l’abbaye de Koningshoeven (la Trappe). Arrivée vers 16h30, ce qui nous laisse 2 heures pour boire 3 Trappe au choix, visiter le magasin puis manger des sandwichs préparés par l’ABBET.

On reprend ensuite la route jusqu’à l’hébergement choisi.

2

Dimanche 4 juin, départ 9h pour Rochefort. Arrivée 11h. Tour de l’abbaye, restauration et dégustation de bières en ville. Départ 14h30.

16h arrivée à Orval, visite des ruines de l’abbaye du XIIe siècle puis dégustation de bières (dont l’Orval vert) et restauration à la brasserie de l’ange gardien jouxtant l’abbaye.

Vers 20h30 départ pour l’hébergement à côté de Charleville Mézières

Lundi 5 juin, départ à 9h pour Westvleteren. Repas et dégustation de bières sur place.

Retour à St Omer vers 15h30, ce qui vous permet de ne pas rentrer trop tard si vous avez encore de la route.

Evidemment vers aurez remarqué que nous ne visitons ni Chimay ni Achel. C’est la durée du voyage et les horaires d’ouverture qui conditionnent ce choix. Nous n’avons ainsi pas opté pour Chimay car très connue et franchement pas très chaleureuse sur place, ni pour Achel car là aussi le site n’est pas transcendant, compliqué à intégrer à un parcours, et la bière ne ravit personne au sein de l’ABBET.

Comment nous déplaçons nous ?

Cette question sera réglée en fonction du nombre de participants.

Vraisemblablement comme l’an dernier en mini-bus (ou deux, ou trois… !) avec un membre de l’ABBET qui vous conduit de sites en sites. En bus 57 places si nous sommes très nombreux ! La location et les frais liés au voyage sont inclus dans le montant de celui-ci.

Où dormons-nous ?

Plusieurs choix s’offrent à vous. Le prix varie en conséquence. Le samedi soir sont possibles des chambres collectives en auberge de jeunesse à Westerloo, ou des chambres d’hôtels doubles à Herselt. Le dimanche soir moins de choix, sauf affluence importante nous prenons nos quartiers dans des chambres d’hôtes chez des amis membres de l’ABBET à Warcq près de Charleville Mézières.

3

Justement, çà coûte combien ?

210€ si vous êtes choisissez la chambre collective le samedi et si vous êtes amis avec les copains de Charleville qui vous hébergent alors dans leur salon.

230€ si vous optez pour la chambre collective le samedi et la chambre d’hôte le dimanche.

250€ si vous souhaitez une chambre double le samedi et la chambre d’hôtes le dimanche.

Ce tarif comprend les déplacements avec chauffeur, les hébergements, les repas, la dégustation d’un certain nombre de bières sur place (3 par exemple à Koningshoeven sur les 8 possibles). Libre à vous ensuite de passer des commandes supplémentaires sur place à vos frais tant que vous restez joyeux et que vous gardez partiellement le contrôle de la situation ! Mais l’expérience prouve qu’avec les dégustations prévues et le temps imparti sur chaque site personne n’est mort de soif…

A noter que l’adhésion à l’ABBET (15€, valable 1 an) est un pré-requis indispensable pour pouvoir participer au Trappist Tour.

 

Comment je m’inscris ?

En nous contactant par mail à abbetrappiste@gmail.com, et ceci avant le 28 février 2017 afin que nous fassions les réservations nécessaires.

A cette même adresse nous répondrons également à toutes vos questions.

Alors n’hésitez plus, et embarquez pour un long week-end savoureux et chaleureux !

 

Ils l’ont fait en 2016 :

5

« Nous y étions et nous pouvons vous assurer que c’était un week-end inoubliable ; les garçons nous ont concocté un séjour super ; tout avait été préparé de main de maître ; tout était prévu: le timing, les restos, les hôtels, les visites des abbayes avec commentaire, les dégustations (même si MJ ne boit pas de bière), et en prime une soirée top du top chez Cédric ; nous sommes prêts pour l’année prochaine si vous nous acceptez ; encore mille mercis à vous les garçons (à nos chauffeurs) » Jean-Pierre

6

« Merci l’ABBET. Les bonnes humeurs constantes conjuguées des participants et celles recueillies chez nos divers hôtes m’ont fait du bien. J’en déduis par conséquent que consommer avec des acolytes sympathiques ce divin breuvage qu’est une bonne bière trappiste et aller sur des lieux qui rassemblent des personnes autour de cette boisson est une thérapie contre la morosité. La convivialité n’a jamais déserté les haltes que nous faisions, merci à chacune et chacun qui y ont contribué ! Outre ce bien-être humain, je porte désormais en moi des images de lieux découverts, en effet, déguster ces bières trappistes que sont Westmalle, La Trappe, Zundert, Rochefort, Orval et Westvleteren, ce n’est pas seulement tremper ses lèvres dans un liquide aux saveurs toujours étonnantes et diverses, mais c’est tremper aussi dans une culture, un savoir faire au cœur d’un environnement typique et souvent séduisant ! » Lydia