Dans le secret des moines ?

Amis lecteurs, bonjour.

Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu goûter récemment une bière rare, qu’un membre de l’Abbet a réussi à se procurer : il s’agit de la Westmalle Extra, dont les premiers brassins datent de 1934, date à laquelle l’appellation trappiste figure pour la première fois sur les bières de Westmalle. Cette bière, brassée deux fois l’an, est réservée, à l’instar de la Chimay Dorée et de l’Orval Vert, à une consommation interne à l’abbaye. Elle diffère cependant de ces deux dernières en ce sens qu’elle n’est, selon l’AIT, pas commercialisée (la Chimay Dorée se trouve désormais facilement, et l’Orval Vert est disponible à la dégustation à l’auberge de l’abbaye), et est réservée à l’usage exclusif des moines et de leurs hôtes.

A l’aspect, c’est une blonde, à la robe dorée, à la mousse abondante quoique plus fine que ses deux consœurs (la double et la triple). Au nez, le houblon est perceptible ainsi qu’une légère acidité. En bouche, c’est un mariage subtil entre des malts légers, une saveur de miel assez prononcée et un houblon avec juste ce qu’il faut de présence pour lui conférer une amertume douce. Son titrage alcoolique léger (4,8 %) lui donne un caractère très rafraîchissant. Un excellent produit donc, très bien fait et bien équilibré, mais qui de notre part suscite quelques interrogations.

Sur la saveur en premier lieu, si différente de la double et de la triple, qui laisse supposer des ingrédients ou un brassage différents. Sur l’étiquette ensuite, où figurent des éléments tout à fait dispensables, à notre sens, pour un usage interne : le titrage, et la consigne notamment. Mais aussi le logo déconseillant la consommation aux femmes enceintes : difficile de les imaginer légion parmi les moines trappistes…

La Westmalle Extra : une blonde, légère, destinée aux moines. Mais pourquoi tant de différences avec la double et la triple ? Pourquoi toutes ces mentions légales sur l’étiquette, si l’embouteillement est réalisé sur place et qu’elle n’est pas destinée à la vente ?

Pour répondre à ces questions, nous avons donc contacté la brasserie de l’abbaye de Westmalle, qui nous a répondu rapidement. Tout d’abord, elle dément la rumeur qui circule et qui nous était parvenue : la Westmalle Extra est bien disponible à la vente, sur le site (géographique, pas internet) de l’abbaye. En revanche, les quantités sont extrêmement limitées, et la boutique est ouverte sur un créneau très court : seulement quatre heures par semaine !

La recette, quant à elle, diffère effectivement de la double et de la triple : contre toute attente, et malgré l’arôme de miel bien présent, l’Extra est la seule bière brassée par Westmalle qui ne contient pas de sucre. Les autres ingrédients sont les mêmes : de l’eau de source, du houblon, des malts d’orge, et de la levure «de culture propre», autrement dit cultivée sur place. Le brassage est lui aussi identique, et la garde en cuve dure deux semaines, tout comme la double.

Voilà donc un peu de mystère dévoilé… Et, pour rester sur le thème du mystère qui s’envole, une petite remarque sur la Chimay Dorée, que nous avons goûtée de nouveau juste après. Peut-être avions nous le palais perturbé par cette découverte westmallienne, mais toujours est-il que nous avons trouvé dans la Chimay, pourtant connue, des arômes d’orange bien plus marqués que d’habitude. Plus inquiétant : en dehors de cette saveur, la bière nous a paru plus fade… Ce qui soulève un nouveau mystère ! Quelles bières boire, et dans quel ordre, pour que tous les arômes se révèlent, et qu’elles soient appréciées à leur juste valeur ? Encore un sujet qu’il va falloir creuser…

2 réflexions sur “Dans le secret des moines ?

  1. Pingback: Chimay dorée : et le mystère s’envole | abbetrappiste

  2. Pingback: Oh puis tant pis, goûtons les toutes ! | abbetrappiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s